Vous êtes-vous jamais demandé comment votre enfant pense quand il pense? Si vous avez déjà  vu un film au cinéma en 3D, vous savez alors à peu près comment votre enfant pense. Pour penser il met des sortes de lunettes 3D,  et peut-être à vrai dire ne les enlève-t-il jamais ! Il y a mieux encore, non seulement  voit-il ses pensées en 3D, mais aussi il sent les odeurs, le touché, entend les sons dans ses pensées, ce qui est techniquement appelé « la pensée non verbale multi sensorielle ». Voilà pourquoi il pose de multiples questions : il lui faut tout savoir pour être en mesure de tout s’imaginer. Cela peut parfois exaspérer, particulièrement lorsque, revenu fatigué du travail et rêvant d’un moment de paix et de tranquillité,  votre curieux bambin vous bombarde de questions ; non une seule, mais de multiples dont vous ne connaissez pas forcément les réponses. Attendez qu’il grandisse, il sera en mesure de trouver tout seul les informations qui l’intéressent, mais pour l’instant il faut prendre votre mal en patience, car tant qu’il  ne satisfera pas à sa curiosité, il ne sera pas rasséréné. Et c’est pourquoi il vaut mieux être patient et lui expliquer le monde, chercher des réponses avec lui. Il doit tout simplement assembler son propre puzzle, il ne peut pas y laisser le désordre. Et au final c’est bien, n’est-ce pas ? Le don de maîtrise, c’est son charme naturel. Et si, d’aventure, vous aussi êtes comme lui,  vous pourrez ensemble apprendre des choses auxquelles vous n’auriez normalement peut-être plus fait attention.

« Quand un homme maîtrise une nouvelle compétence, elle devient partie intégrante de lui-même. Elle s’enracine dans ses pensées et influence ses réalisations créatives. Elle enrichit de  sa valeur son esprit et sa créativité. » (Ronald Davis, Don de dyslexie, p.259).

Mais, si votre enfant est capable d’organiser parfaitement dans son esprit tout ce qu’il voit et de bien comprendre la réalité en utilisant la pensée en 3D vous devinez peut-être que c’est précisément pour cela qu’il a des problèmes avec la lecture, éventuellement l’écriture, l’orthographe, etc.